T comme Troyens...

 

Ce ne sont ce soir que les aventures de l’ordinateur d’Aurora…

Un tout petit " système " de rien du tout…Et en commençant à vous les conter nous avons conscience que nous dirons bien des choses que nous ne pouvons expliquer mais en voyant la tenue et la perfection de certains blogs ici, vous, vous comprendrez mieux que nous qui ne touchons pas une bille à l’informatique ce qui a bien pu se passer.

Nous pensions au début que la navigation sur Internet était anonyme. Si certains en sont encore au même point que nous à l’époque, voici trois liens qui leur prouveront le contraire :

http://www.cnil.fr

http://www.anonymat.org

http://gemal.dk/browserspy

Ainsi donc, comme nous l’avons écrit précédemment, Aurora croyait que le fait d’avoir .../ UNE PHRASE CENSUREE /... n’avait pas de quoi finir en un tel mélodrame, ne concernait que son libre arbitre et en tout cas n’aurait jamais pu penser qu’une adresse IP pouvait renvoyer autant d’informations sur elle.

Or si une adresse IP se modifie à chaque connection, elle comporte tout de même une partie qui est inchangée, la carte Ethernet du PC qui équivaut à votre adresse propre puisqu’elle permet à celui qui est muni des logiciels suffisamment puissants de remonter jusqu’à vous.

Dans les temps de sa présence .../ CENSURE /... , Aurora constata qu’à chaque connection d’une heure environ, son pare-feu recevait l’intrusion de plus de 8000 cookies : en fait, chaque clic sur tel ou tel module déclenchait un de ces cookies : un clic sur un profil d’utilisateur : un cookie, un clic sur la lecture d’un forum : un cookie etc.…

Logique commerciale, désir de savoir quelles rubriques intéressent l’utilisateur ? Peut-être…

En outre sur ce site, plus que sur tout autre, elle fut victime des traditionnels " chevaux de Troie "…N’ayant pas eu de pare-feu immédiatement, en bonne béotienne, elle ose à peine imaginer les " visiteurs " des mois sans firewall …

Quand .../ UNE PHRASE CENSUREE/... elle eut même (toujours en note d’intrusion sur son pare-feu ) un sympathique passage des services espions de son propre FAI…

A qui se fier ? Le FAI, contacté par téléphone a, bien sûr, toujours nié…

Enfin, certains des abonnés .../ CENSURE /... avaient dans leurs ordis les outils pour lire eux aussi les IP des gens avec lesquels ils se connectaient, passant donc par-dessus les barrières du serveur " mère "…

Bonjour discrétion et anonymat, quoi !

Mais bon à savoir pour tous avant de se connecter sur un chat ou un site quelconque ; on peut savoir qui est au bout d’un pseudo : l’histoire que nous vous avons racontée ne doit pas être propre .../ CENSURE /...

.../ UN PARAGRAPHE CENSURE /...