O comme Occasions...

 

Dans ce monde qui est le nôtre, comme dans celui dit libertin, on retrouve trop souvent un même type de personnages.... les profiteurs.

Une remarque, nous ne traitons pas du simple fantasmeur qui hante les " chats " sans jamais passer à l’acte, mais du " pratiquant " occasionnel.

Abordant nos pratiques sans aucune philosophie, introspection ou réflexion, ils ne viennent à nous que parce que leur fantasme aura été éveillé et eux même alléchés par tel site d’images crues, telle cassette de " Domination-soumission ".

Et surtout dans l’espoir, souvent déçu, d’y trouver un exutoire, persuadés dans leur méconnaissance de la " chose ", que les " soumises " doivent l’être à tous et donc disponibles en permanence.

Il suffit de voir avec quelle suffisance, quelle arrogance souvent, ils abordent, sur les sites bdsm ; espaces, chats ; communautés spécifiques, les femmes présentes.

Ils cherchent, attendent l’occasion.

Quelques uns le font avec plus d ‘élégance, de politesse, mais la finalité reste la même...

Néanmoins, certains d’entre eux sont quelques fois amendables et entament alors une réflexion qui peut les conduire jusqu’à s’amarrer à nos rivages.

Les autres resteront là... chasseurs furtifs, collectionneurs...

Prenons l’exemple .../ NOUS AVONS CENSURE UNE LIGNE /...  : on les y trouve connectés des heures. Le matin dès qu’ils arrivent sur leur lieu de travail, le soir dès que leurs épouses sont couchées. Ils " connectent " chaque femme avec une même entrée en matière, un collé-copié par exemple. .../ UNE PHRASE CENSUREE /... , Aurora en sait quelque chose.

Ils sont de deux sortes : ceux qui harcèlent et ceux qui flattent. Ceux qui " agressent " étant généralement les simples fantasmeurs qui subliment là leur peur du passage à l’acte.

Ceux qui harcèlent sont ceux qui reviennent à la charge même lorsqu’on leur oppose une fin de non recevoir.

Ceux qui flattent insistent aussi jusqu’à plus soif, sans crainte du ridicule...

Vous habitez Privas et eux Paris...

Qu’importe !

Quel hasard! Ils viennent justement d’obtenir une mutation pour l’Ardèche qui sera effective cet été ! Et d’ailleurs ils " descendent " ce week-end en reconnaissance...

Ils seront ravis de vous " soumettre " dans leur chambre de l’hôtel X...

Quand ils ne vous demandent pas en plus de partager la note...

Le site sur lequel vous vous trouvez offre des galeries de photos ? Ils vous demandent de choisir les trois que vous préférez pour illustrer vos désirs... Vous les leur indiquez... Incroyable ! C’était justement les mêmes que les leurs...

Et nous ne citerons que pour mémoire tous les "Maitres" esseulés ("maitres" de rien ni de personne) que l'on retrouve en soirée ou dans les lieux "branchés".

Ce genre d’olibrius, lorsqu’on est une femme, en viendrait parfois à vous donner envie de baisser les bras.

Avoir une sexualité différente, se revendiquer de " tendance " soumise n’est pas toujours un long fleuve tranquille !

Le vrai pratiquant, le " Guide ", le " Seigneur ", le " Maître ", nous vous l’avons indiqué par ailleurs, est tout autre chose.

.../ CINQ LIGNES CENSUREES /...  qu’une majorité d’"occasionnels" de cette espèce.

Il est vrai que ceux-ci ne perdent pas de temps à " polluer " .../CENSURE/... ...

Comme nous l’avons dit, ils ont mieux à faire...