Ce texte aurait pu sans problème paraître sur AURORAWEBLOG, il se trouve simplement que lorsqu’un blog n’a pas de notes durant deux mois, il disparaît de la liste visible …

C’est ce qui allait arriver à celui-ci ( nos archives) dans quelques heures..

 

C’est donc en ce lieu que nous venons saluer le printemps avec ces fleurs de Nobuyoshi Araki, par ailleurs merveilleux photographe de bondages dont quelques œuvres figurent sur AURORAWEBLOG…

 

Printemps donc et élections.

 

Ceux qui nous lisent depuis longtemps ne seront pas étonnés de trouver ces mots sous mon clavier : le fait d’être des pratiquants BDSM ne fait pas de nous des légumes libidineux décérébrés…

 

Mon désamour avec le PS est consommé depuis belle lurette ( M. me prie de préciser que dans son cas, il n’y eut jamais d’amour et que donc, l’expression ne vaut que pour moi…).

 

Nous pensons que le PS au pouvoir a raté toutes les opportunités, toutes les occasions qu’il avait de réformer les choses qui le nécessitaient en choisissant une politique de l’autruche alors qu’il aurait pu faire les changements de manière bien moins douloureuse pour la France d’en-bas que ne le fait le Potentat Raffarin.

 

Nous pensons qu' en quasiment deux années d’ opposition, le PS a été incapable de se reconstruire afin de proposer une réelle alternance.

 

Et cependant demain, nous lui apporterons nos voix, tout simplement parce que nous savons que l’abstention est un chèque en bois pour l’actuel gouvernement qui pourra se gausser de surfer haut sur la vague : n’oublions pas que notre Premier Ministre a dit que « la rue ne gouverne pas ».

La rue ne peut se faire entendre que dans les urnes.

Pour avoir une fois, refusé le vote utile dès le premier tour de l’ultime présidentielle et manifesté nos voix sur la gauche la plus à gauche, il me reste un certain parfum amer : celui qui fait qu’éternellement, je suis une des électrices de Jacques Chirac au second tour.

C’est ma lettre écarlate.

 

Je n’en veux pas de seconde. Demain, pince au nez, j’émettrai , nous émettrons un vote sanction contre le gouvernement le plus méprisant pour les citoyens de base que la France ait jamais connu, un vote contre Messieurs Raffarin, Fillon, Ferry, Mattei et quelques autres.

 

En souhaitant que les régions qui passeront en rose servent un peu de contrepoids à l’omnipotence de l’actuelle Assemblée Nationale, du Sénat et de ce nouveau Conseil Constitutionnel qui ne sont plus que trois chambres d’enregistrement d’une politique ultra-libérale derrière laquelle se profilent le MEDEF et ses clones européens.