TOUT A FAIT ENTRE NOUS, VOUS VOUS CROYEZ REELLEMENT BOUDHISTE? (texte dédié, bien sûr...)

Le chemin octuple

Ce ne sont pas des commandements, ni même des étapes qu'il faudrait franchir l'une après l'autre, mais des vertus qu'il faut cultiver toutes à la fois.

Ne pas en respecter une seule met en péril tout l'édifice.

  1. La vision correcte: pour le Petit Véhicule (PV), c'est la reconnaissance des quatre vérités bouddhiques, en particulier qu'il n'existe pas d'âtman. Celui qui est convaincu de l'inexistence de l'âtman, a accompli un pas décisif en direction du triomphe sur la douleur, car qu'est-ce qui peut encore toucher quelqu'un qui sait qu'aucun événement ne "le" concerne ? Pour le grand Véhicule (GV): c'est voir le dharmakâya, c-à-d l'absolu immatériel qui sous-tend le monde et dont les bouddhas sont des expressions en ce monde.
  2. La décision correcte: c'est être libre de tout désir de jouissance et de puissance matérielle. C'est la bienveillance (maitrî) et la non-nuisance à l'égard de tous les êtres vivants.
  3. La parole correcte: il convient d'employer la parole de manière salvatrice et bénéfique pour autrui, sinon le silence est préférable Il y a des paroles qui sauvent et il y a des paroles qui tuent.
  4. Le comportement correct: il s'agit de s'abstenir de tout acte qui pourrait conduire à détruire une vie.
  5. La vie correcte: c'est avoir des moyens d'existence correct. Sont donc interdits notamment: le commerce des armes, d'animaux, de boissons alcoolisées…
  6. L'effort correct: c'est la discipline de soi et le distancement par rapport aux affects. Dans toute opération sensorielle, il convient de distinguer deux choses: le stimulus sensoriel et la réaction sensorielle consécutive. Si on ne peut agir sur les stimuli, on peut par contre agir sur les réactions émotionnelles
  7. La présence d'esprit correcte: c'est le contrôle du corps et de l'esprit. On contrôlera d'abord toutes les fonctions automatiques du corps, en commençant par la respiration, puis on passera au contrôle des contenus affectifs, sensoriels et des pensées.
  8. Méditation correcte: la méditation bouddhique comprend 4 ou 8 degrés.